X
  • Les tourbières de Lispach et de la Ténine à la Bresse

Les tourbières de Lispach et de la Ténine à la Bresse

 

La commune de La Bresse, dans les Hautes-Vosges, possède un des plus beaux patrimoines naturels du département, notamment en ce qui concerne les tourbières. 

Le ruisseau du Chajoux collecte les eaux d’une petite vallée glaciaire montagnarde proche de la Grande crête du massif vosgien qui rassemble, sur une faible superficie, un patrimoine naturaliste et paysager exceptionnel. 

Cette vallée creusée dans des granites et gneiss est marquée par une forte empreinte glaciaire. Dans les dépressions et sur les pentes se sont installées des tourbières de toutes sortes : lacustres, tourbières de pente, ou encore tourbières hautes entourées de pessières naturelles. On y distingue deux sites tourbeux majeurs séparés d’un kilomètre : les tourbière et lac de Lispach d’une part, la tourbière de la Ténine d’autre part. 

Le Lac de Lispach est un plan d’eau semi naturel. Il occupe, à 912 mètres d’altitude, un creux façonné par les glaciers et pourvu d’un barrage artificiel. Ce lac est occupé sur près de la moitié de sa superficie par un radeau de tourbe, ou tourbière flottante qui donne tout son charme au lieu et qui illustre une phase importante de l’évolution d’une tourbière, occupant peu à peu la surface de l’eau. 

La tourbière de la Ténine est située en contrebas, en rive droite du ruisseau du Chajoux. Cette tourbière haute est probablement celle qui a conservé aujourd’hui la plus forte épaisseur de tourbe dans le massif vosgien et pour tout le Grand Est. Bordée, au sud, par le plan d’eau artificiel de la Ténine, elle est entourée par une ceinture de forêt d’épicéas sur tourbe.

 

Télécharger le carnet de découverte Découvrez l'album photo du site
L’œil de l'expert : Les sphaignes

Les sphaignes se développent dans des milieux gorgés d’eau et pauvres en éléments nutritifs. Véritables éponges, elles peuvent stocker une quantité d’eau équivalente à 15 à 30 fois leur propre poids, contribuant ainsi à maintenir le milieu humide. 

De couleur verte, orange ou rouge, ces mousses se reconnaissent par une « tête » en forme d'étoile. Les sphaignes libèrent dans le milieu des ions hydrogène, H+, qui contribuent à rendre le milieu acide et hostile à l’implantation de nombreuses espèces non adaptées. 
Dans ces conditions d’acidité, la décomposition de la matière organique est quasiment nulle, entrainant l’accumulation de végétaux morts qui forment la tourbe. 

Saison Favorable

Le site est accessible toute l'année.

Attention cependant aux conditions d’accès par temps de neige.

Accessibilité

La vallée du Chajoux est parcourue de nombreuses routes et le stationnement à proximité des deux tourbières est aisé.

Difficulté du parcours


Facile

Un sentier pédagogique clairement indiqué et des aménagements adaptés (platelage) permettent des promenades plus ou moins longues autour des tourbières de Lispach et de la Ténine. Comptez 1H de marche pour faire le tour de la tourbière de Lispach et 2H si vous souhaitez voir les deux sites.

LogoCD88

8 rue de la Préfecture
88088 Épinal Cedex 9
Tél. 03 29 29 88 88
Contactez-nous !

Contact
Direction de l'Attractivité des Territoires
Service environnement
8 rue de la Préfecture
88009 Épinal Cedex
03 29 29 88 48